NON, JE NE SUIS PLUS UN COMMUNITY MANAGER !

community managerLe community management n’est rien d’autre que la « gestion des communautés web ». Si vous êtes propriétaires d’un blog, si vos disposez également de quelques pages sur les réseaux sociaux au sein desquelles vous communiquez en permanence, si vous réussissez à vous faire lire, a développer de l’interaction entre vos lecteurs et accroissez votre portefeuille de lecteurs qui continuent d’interagir au sein de votre communauté, alors sachez que vous êtes dans ce cas un gestionnaire de communauté plein (community manager). Cessons de faire comme beaucoup qui complexifient le métier/profil de community manager. Cela ne fera pas de vous de grand hommes si vous ne l’êtes pas déjà, cela ne changera pas l’image de votre métier auprès des publics, encore faut-il que ce public soit conscient de toute l’expertise et de la responsabilité dont vous faites preuve en apportant au quotidien de l’information et de la valeur ajouté au secteur auquel vous vous êtes intéressé.

Le community management n’exige pas nécessairement comme beaucoup l’on pensé, des compétences en Marketing et/ou communication de niveau minimum BAC+3. Pour ma part, il exige plutôt une bonne connaissance du fonctionnement et de l’utilisation des outils du web 2.0 à savoir les blogs, les réseaux sociaux et forums pour ne citer que ceux là. De ceci, nous devons retenir que tout le monde peut bien être community manager. J’ai des amis étudiants qui se sont crées des communautés de lecteurs autour de leurs blogs personnels au sein desquels ils débâtent des sujets historiques tout en donnant a chaque fois leurs opinions personnelles. (Marius M. FONKOU et Ulrich TADADJEU des blogs respectifs http://debacth.blog4ever.com et l’Afrique peut…). Ils ont réussi à développer une véritable communauté autour des différents centres d’intérêts auxquels ils ont choisi de s’intéresser. Ils managent pas mal cette communauté et continuent à générer du trafic. Ils réussissent même à humaniser la relation avec leurs lecteurs les plus intéressé a travers des rendez-vous physiques. Moi, je leur décerne le titre de community manager

Cependant, à coté de tous ceux-ci, il existe des personnes qui possèdent dans un premier temps des connaissances en marketing et communication, et qui sont en mesure de définir des stratégies cohérentes de présence online pour différents secteur d’activité. A coté de cela, lorsque ces dernier ajoutent a leur actif la maitrise des outils du web 2.0, déjà d’eux personnes capables de faire de l’intelligence en « community management ». Généralement, ils sont plus efficaces que ceux cités ci haut, et sont recherchés par les entreprises qui ont des soucis de e-marketing.

Si a tout ceci, nous ajoutons la maitrise des techniques et outils de SEO (Search Engine Optimization qui permet d’accroitre le classement pagerank des sites sur les moteurs de recherche), de SEM (Search Engine Marketing qui assure la marketing optimal sur les moteurs de recherche), ainsi que le Search Engine Advertising (SEA) et la maitrise des opérations d’emailing, nous comprenons que ces compétences marketing et publicitaires ne sauraient être exigée à un gestionnaire de communauté. La maitrise des langages de développement notamment le HTML (hyper Text Markup Language) et le CSS (Cascading Style Sheet), et de l’infographie viendrons apporter davantage de jus à ce profil. Des lors, ont ne dit plus d’eux être des community managers mais des Consultants. Consultants webmarketing, consultants en stratégie social média, etc. en fonction du domaine de focalisation. Ces derniers qui, comme vous pouvez le constater sont capables de définir à 360°des stratégies de présence online pour entreprises, les mettre en place de bout en bout et les piloter du site web aux forums, en passant par les réseaux sociaux et blogs d’entreprise. Notons également qu’ils sont des experts en veille concurrentielle et technologique, maitrisant à la fois Google analytics, adsence, ad planner, alert, Reader et bien d’autres encore.

Ensemble, domptons le web, devenons des experts du métier qui nous passionne tous en ce siècle. Tout le bonheur se trouve dans la connaissance. Au plaisir de vous revoir sur mon blog simoaurele.wordpress.com. Laissez nous vos impressions et vous serrez notifié à chaque fois.

Aurèle

Advertisements

6 réflexions sur “NON, JE NE SUIS PLUS UN COMMUNITY MANAGER !

  1. avant tout chapeau pour le design. rien à redire… mais je suis pas entièrement d’accord concernant le profil du community manager. si l’on part des raisons qui poussent les marques a aller sur les médias sociaux (notoriété/visibilité; service client/après vente; ventes directe) il est claire que le community manger doit avant tout avoir un profil de marketiste; ensuite, il doit naturellement maitriser les outils du web 2.0. un blogueur reste un blogueur. le community management ne se limite pas à la gestion des communautés web; à mon sens il y a tout d’un travail de fond que celui ci doit mettre en œuvre pour communiquer efficacement. naturellement l’espace d’un commentaire n’est pas suffisant et adéquat pour en discuter… on aura sans doute l’occasion d »en parler. merci pour ce article. courage

    • Merci pour ton intervention Achille. en effet, moi je part de la dénomination du poste « community manager ». qui veut dire gestionnaire de communauté. si on en reste là, toute personne qui se crée une communauté et qui la gere tant bien que mal est un community manager. à l’audience maintenant de juger s’il est un bon CM ou un piètre CM. dans tous les cas, il est déjà CM je crois que nous sommes d’accord jusqu’à ce niveau. maintenant, à coté de ce type de community manager là, nous avons d’autres qui ont au préalable des formations en marketing ou en communications, et qui maitrisent le web 2.0. ceux ci sont pour moi les COMMUNITY MANAGERS pleins, car ils sont capable de définir des plan marketing online des entreprises dans le respect des exigences et les accompagner jusqu’au ROI. ceci est mon modeste point de vue.

  2. La complexification est l’ennemi du bien, utilisons des langages au plus prés des préoccupations des gens, le profil du Community Manager est bien flou , le Roi les 3/4 des gens ne savent pas ce que c’est, créons d’abord du lien avec les gens de notre quartier et ou de notre famille, là se trouvent à mon avis la priorité. Un réseau communautaire de pratiques ou d’intérêts est difficile à mettre en place car les 3/4 des gens ne savent pas communiquer. Tout le bonnheur se trouve dans la connaissance à condition que la connaissance se partage. Chacun est riche de quelque chose et si on l’écoute l’autre dans sa différence alors oui on en ressort grandi. Le reste est du blabla d’intellectuels.

    • Je te remercie déjà pour ton intervention nono. justement, j’y suis allé un peu trop rapidement supposant qu’avec l’avènement du web, le community management serait connu de tous. c’est à ce niveau que votre article m’intéresse encore plus. j’inserre tout de suite un article sur ce qu’est le community management. cependant, je peux déjà vous dire que le community management (gestion des communautés sur le web) définit le fait pour une personne de créer un centre d’intérêt sur internet regroupant des personnes et ensuite administrer cette communauté. cela est possible via les sites web, les blogs, les forums, les moteurs de recherche, etc.
      Merci encore non et au plaisir de te revoir de temps en temps.

  3. Pingback: Institut Superieure des Metiers d'Internet | Non, une page facebook ne fait pas de vous un Community manager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s