Nudité féminine et publicité : les questions qu’il faut se poser

 

sexytrash011Salut à tous.  Je désire partager avec vous ce sujet particulièrement impressionnant.

J’ai personnellement constaté que aujourd’hui, les publicitaires ne peuvent rien faire sans qu’il n’y ait la présence de jolies filles à moitié nues. L’avez-vous aussi constaté ? D’aucun se sont justifié par le fait selon lequel cela incitait les hommes à acheter le produit.

myriam

le 4 j'enleve le basCependant, fort est de constater que, même dans le cas de la vente des parfums féminins, des rouges à lèvres, de bijoux ou encore je ne sais quoi, il ya toujours une femme dénudée sur l’affiche. Serait-ce pour dire que même dans le cas des produits féminins ce sont les hommes les potentiels acheteurs ? Les hommes offriraient plus aux femmes que les femmes n’offriraient aux hommes ? Pourquoi es ce que les hommes ne se mettent pas aussi à moitié nus en cas de publicité de produits féminins pour captiver l’attention des femmes ? C’est ça la réflexion qui se pose

myriam
Je me souviens de cette affiche publicitaire de 1981, présentant une Myriam en sous vêtement et sur laquelle il était écrit : « le 2 septembre j’enlevé le haut ». Toute l’attention des habitants de la ville s’est focalisée sur cette affiche. Le 02 en question, toute la ville a pu observer la « jolie poitrine » de Myriam qui, cette fois ci avait en projet d’enlever le bas deux jours plus tard. C’est comme ceci qu’elle a fini par tout enlever. Curieusement, hommes et femmes furent fortement captivé par l’affiche de cette agence publicitaire « AVENIR ». La question que je me pose est la suivante : Pourquoi faire de si longues études alors que la pub se limite à un bout de sein à l’air libre ? Le nu fait –il vendre toujours autant ? L’agence VANKSEN s’est posé les questions de suivantes à ce propos :
« Quelles sont les stratégies marketing à adopter pour bien faire marcher une campagne publicitaire ? Une femme nue est-ce réellement nécessaire ? » Une chose est sûre, la femme nue fait vendre. On appelle ça une stratégie de « Shockvertising ». Dans une thèse de doctorat de l’Université de Lausanne, Raphaël Arn définit le shockvertising en ces termes : ” Doit être considérée comme choquante toute publicité, quel qu’en soit le support, qui présente des thèmes sans relation objective avec le produit ou l’entreprise et susceptibles d’entraîner de violentes réactions auprès des consommateurs dans le but d’accroître la notoriété de l’entreprise. »
Et vous, qu’en pensez-vous ? Merci de laisser vos points de vue en commentaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s